Vérifiez si notre pratique vous convient

 

UN PRINCIPE FONDATEUR 

ENSEMBLE

UNE OBLIGATION 

L’IMPLICATION

UN PRINCIPE PEDAGOGIQUE 

LA POLYVALENCE

UNE NECESSITE 

LA COMPETITION

UNE CONCLUSION 

TOUT VIENT DU COLLECTIF

 

UN PRINCIPE FONDATEUR : ENSEMBLE

 

Le plaisir de la pratique du volley ball provient du collectif.

Le collectif, c’est l’équipe qui joue actuellement sur le terrain.

Mais c’est aussi l’ensemble des membres du club.

On pourra définir des équipes distinctes pour les rencontres, mais il n’y aura pas de groupes, pas de clans, pas de séparation.

 

On évite de constituer des « groupes de niveau » permanents, source principale de destruction du collectif.

Cela signifie que chacun s’engage à partager la pratique, au moins une fois sur deux, avec n’importe quels autres membres du club.

 

Et l’activité principale de notre association consiste en séances de progrès, ainsi désignées pour les distinguer des classiques séances d’entraînement pour la compétition, ou des pratiques « loisir ».

 

1°) Séances de progrès

 

Les séances de progrès, toujours préparées à l’avance, et au-delà d’un objectif fondamental :

 

 

ont chacune  plusieurs objectifs précis, tenant compte de l’effectif présent .

 

Ce(s) objectif(s) combinent

 

 

La distinction entre joueurs débutants et joueurs confirmés est opérée chez nous sur la capacité à faire vivre le ballon dans des conditions « normales » : un débutant devrait passer confirmé au bout de 4 séances de progrès.

 

 

L’organisation des séances prévoit une mixité totale lors de l’échauffement et des exercices (première demi heure de ces séances).

Cette mixité concerne le sexe, l’âge, et le niveau de pratique (l’origine sociale est restée au vestiaire).

 

Le deuxième quart des séances regroupe les pratiquants par niveau de jeu, permettant en particulier une confrontation de 30’, au niveau maximal possible pour chacun : l’occasion est donnée à chacun de pouvoir pratiquer à son niveau de jeu maximal, de façon différenciée, malgré l’arrivée continuelle de nouveaux débutants.

 

Pour les débutants, des exercices complémentaires ont pour but de les préparer au tournoi qui va suivre.

 

La deuxième heure est un tournoi général entre équipes équivalentes, qui regroupe tous les joueurs présents, avec des équipes constituées de préférence par tirage au sort, à partir de chapeaux par niveau (6 niveaux possibles) : cette deuxième heure est essentielle pour créer notre qualité relationnelle interne, qui contribue directement à l’élévation générale du niveau de jeu et du plaisir de la pratique.

 

 

2°) Rencontres avec des visiteurs

 

Les rencontres amicales ou officielles occupent une partie de la salle pendant les séances de progrès.

Les joueurs prévus pour ces rencontres organisent entre eux un échauffement plus court, et commencent la rencontre aussi tôt que possible.

Les autres joueurs réalisent une séance de progrès.

 

 

 

UNE OBLIGATION : L’IMPLICATION

 

Pour anticiper les effectifs des séances et des rencontres à venir, toute absence éventuelle, dès qu’elle est connue, doit être annoncée aux responsables de la planification, qui gèrent  le calendrier des séances et des rencontres, et permettent ainsi une préparation optimale des séances de progrès.

 

Ceux qui s’engagent dans des confrontations externes devront aussi s’engager, dans la mesure du possible, à venir aux séances de progrès, pour participer à l’élévation générale du niveau de jeu minimum.

 

Participer à une rencontre à domicile signifie qu’on s’engage à participer à une rencontre à l’extérieur.

 

Si un joueur confirmé assiste un joueur débutant pendant les exercices, ou pendant le tournoi de la deuxième heure, ce débutant doit démontrer une volonté de progresser très visible : rien de plus lassant, pour le joueur qui se dévoue, qu’un débutant qui se contente de profiter de l’ambiance sympathique, sans se fixer d’objectifs d’amélioration.

 

Débutant ou confirmé, vous serez donc toujours :

 

            Motivé pour apprendre

            Présent mentalement

            A l’écoute des partenaires

 

Si vous débutez, vous ferez les exercices quotidiens de jonglage couché que vous expliquera l’entraîneur : vos progrès en maniement de balle seront constatés déjà au bout d’une semaine.

 

Si vous savez jouer, vous accepterez de remettre en question votre éventuel point fort, et de travailler tous vos points faibles.

 

 

UN PRINCIPE PEDAGOGIQUE : LA POLYVALENCE

 

La pratique proposée est totalement polyvalente : aucun joueur ne sera spécialisé seulement sur son point fort actuel.

 

La priorité est de former un joueur complet et lucide :

 

·        concentré au service,

·        apte à réceptionner normalement,

·        capable d’adresser une passe d’attaque dans presque toutes les conditions de jeu,

·        apte à conclure le point,

·        apte à analyser la succession des phases de jeu,

·        capable de communiquer simplement avec les partenaires ...

 

 

Confirmation : les séances de volley ball organisées dans le club ne sont pas deux heures de défoulement, sans concentration et sans objectifs.

 

 

UNE NECESSITE : LA COMPETITI0N

 

Les confrontations (tournois internes, matches amicaux ou compétitions officielles) sont indispensables.

 

Elles produisent rapidement un plaisir intensif du jeu, à condition que les joueurs partagent un même niveau de lucidité, toujours plus affiné.

 

Les confrontations externes donnent lieu à un débriefing systématique, d’abord en examinant le relevé des fautes non provoquées, puis (si les progrès du collectif le permettent) les écarts par rapport au plan de jeu préparé.

 

Un relevé des fautes non provoquées* sera tenu par n’importe quel partenaire présent, donnera lieu à enregistrement numérique, et sera restitué, dès que possible, à chacun des joueurs présents (soit par Internet, soit par copie papier lors de la séance suivante).

 

Chacun des joueurs qui a participé à une rencontre détiendra donc une copie du relevé des fautes non provoquées pendant cette rencontre.

 

Ces informations ont quatre objectifs :

 

·        créer un terrain d’analyse objectif et non ambigu,

·        identifier les progrès à réaliser en priorité,

·        renforcer la motivation vis à vis des fautes non provoquées,

·        dès que ces fautes deviennent rares, préparer la mise en place de stratégies.

 

* voir le texte  « Définition des fautes non provoquées » et « Relevé des fautes non provoquées ».

           

EN CONCLUSION

 

Pensez-vous pouvoir, tôt ou tard, être en mesure d’apprécier cet aphorisme étonnant :

 

Malgré les apparences, toute erreur individuelle est une erreur du collectif...